background img

Comment obtenir un classement GIR ?

On estime aujourd’hui que 1,3 million de personnes sont en état de dépendance. Avec le vieillissement de la population, ces chiffres ne sont pas sur le point de diminuer. Les personnes âgées qui ont perdu leur autonomie peuvent recevoir une aide financière, y compris l’APA, pour couvrir une partie de leurs soins à domicile ou en institution. Pour savoir si une personne peut en bénéficier et à quel niveau, il faut d’abord déterminer son groupe de ressources ISO (IRM).

RIF : définition et détermination

L’IRM a été mis en place pour déterminer le niveau de dépendance d’une personne âgée. Il comporte 6 niveaux, du plus autonome (GIR 6) au plus dépendant (GIR 1).

A lire aussi : Quand Reçoit-on la notification de la retraite ?

Pour déterminer l’IRG d’une personne âgée, la grille AGGIR est utilisée. Plusieurs points sont évalués, divisés en deux catégories principales :

  • Activités discriminantes : il s’agit d’activités physiques et mentales, telles que s’habiller, bouger, se laver ou communiquer
  • Activités illustratives : elles correspondent à des activités domestiques et sociales activités, y compris la préparation des repas, les travaux ménagers, les activités de loisirs, etc.

Selon le RIF, une personne aura le droit ou non d’aider, à domicile ou dans une maison de soins infirmiers.

A lire en complément : C'est quoi la perte d'autonomie ?

GIR et APA

Selon une étude de l’INSEE, en 2014, 5,5 milliards d’euros ont été versés à des personnes âgées dépendantes dans le cadre de l’APA (allocation d’autonomie personnalisée).

Pour être admissible à l’APA, une personne doit remplir les conditions suivantes :

  • Avoir plus de 60 ans ;
  • Appartenant à l’IRG 1, 2, 3 ou 4 ;
  • Résidant en France.

La quantité d’ABS dépend également du groupe de ressources ISO de la personne qui a fait la demande.

Vous pouvez bénéficier de l’APA dans une maison de retraite (EHPAD), dans une unité de soins de longue durée (USLD) ou à domicile.

Reretrouver son autonomie grâce au suivi

Après une hospitalisation ou un accident domestique, une personne peut devenir temporairement dépendante.

Pour lui permettre de retrouver son autonomie, on peut alors faire un séjour dans un Institution SSR (suivi et réadaptation).

L’objectif de ces séjours d’une durée moyenne de 35 jours est celui des « 3R » :

  • Réhabilitation
  • Réhabilitation
  • Réintégration.

Pour en savoir plus sur les offres de soins en suite, cliquez ici.

Catégories de l'article :
Retraite
Show Buttons
Hide Buttons