background img

À quoi sert-il de souscrire un troisième pilier avant la retraite ?

À quoi sert-il de souscrire un troisième pilier avant la retraite ?

La prévoyance retraite est un sujet d’importance cruciale dans la société suisse. Alors que le système à trois piliers de l’assurance vieillesse et survivants (AVS) constitue la base du financement des pensions en Suisse, de nombreux individus se tournent vers des solutions complémentaires pour garantir un niveau de vie confortable une fois à la retraite. C’est là que le troisième pilier entre en jeu.

Pourquoi souscrire un troisième pilier avant la retraite ?

Souscrire un troisième pilier banque ou assurance avant la retraite présente de nombreux avantages dans le cadre de la prévoyance en Suisse. Ce pilier complémentaire d’assurance joue un rôle essentiel pour garantir un montant adéquat de capital et de revenu une fois que l’âge de la retraite est atteint.

A découvrir également : Les nombreux atouts de la résidence senior

Le troisième pilier constitue une solution d’épargne individuelle qui permet aux citoyens suisses de préparer leur retraite de manière proactive. En effectuant des versements réguliers, il est possible d’accumuler un capital significatif au fil du temps. Ce capital peut être utilisé pour compléter les pensions provenant du premier et du deuxième pilier, fournissant ainsi un revenu supplémentaire permettant de maintenir un niveau de vie confortable durant la période de retraite.

En souscrivant un troisième pilier, les individus peuvent faire leur choix entre deux types d’assurances. La première option est l’assurance en cas de vie, qui assure le versement d’un capital à l’individu à l’âge de la retraite convenu au contrat. Cette somme peut être utilisée pour :

A lire également : Retraite minimale vs minimum vieillesse : comprendre les différences

  • Financer des projets,
  • Réaliser des voyages,
  • Assurer une retraite sans souci financier.

La deuxième option est l’assurance en cas de décès, qui offre une protection financière à la famille et aux bénéficiaires désignés en cas de décès prématuré de l’assuré. Cela permet de soutenir les proches dans une période difficile et de leur garantir une sécurité financière. Un autre avantage important de souscrire un troisième pilier est la possibilité de réduire la charge fiscale.

En effet, les versements effectués dans le cadre d’un troisième pilier sont déductibles du revenu imposable, ce qui peut entraîner une économie d’impôts substantielle. Cela permet aux individus de maximiser leurs économies pour la retraite tout en bénéficiant d’avantages fiscaux attrayants.

À quoi sert-il de souscrire un troisième pilier avant la retraite ?

Quels sont les autres piliers de retraite ?

En Suisse, le système de prévoyance retraite repose sur le concept des trois piliers. Ces piliers sont des mécanismes d’assurance qui permettent aux individus de se constituer un montant adéquat de capital et de revenu pour assurer leur bien-être financier lorsqu’ils atteignent l’âge de la retraite.

L’AVS (Assurance Vieillesse et Survivants) constitue le premier pilier de la prévoyance en Suisse. Il s’agit d’un régime de pension obligatoire financé par des cotisations prélevées sur les salaires des travailleurs. L’AVS fournit une pension de base à tous les résidents suisses et étrangers ayant atteint l’âge de la retraite, ainsi qu’une assistance en cas de décès ou d’invalidité.

Le deuxième pilier est aussi connu sous le nom de prévoyance professionnelle. Il s’agit d’un système de pension complémentaire basé sur des régimes de retraite professionnels obligatoires mis en place par les employeurs. Les employés et les employeurs cotisent ensemble à une caisse de pension, ce qui permet aux travailleurs de se constituer un capital supplémentaire pour leur retraite. Le deuxième pilier offre des avantages tels qu’une pension complémentaire et des prestations d’invalidité et de décès.

Catégories de l'article :
Retraite