background img

Quelle décote si départ avant 62 ans ?

Retraite : quels sont les rabais et les surcoûts ? Obtention d’une majoration en travaillant au-delà de l’âge légal ou en ne disposant pas du nombre de trimestres nécessaires pour une retraite à taux plein : présentation du supplément et de la réduction.

Qu’est-ce que le surcoût ?

Le coût supplémentaire est un mécanisme qui vous permet d’augmenter votre pension de base en travaillant plus longtemps. Par exemple, une personne née en 1957 pourra commencer à cotiser en trop pour sa retraite lorsqu’elle atteindra l’âge de 62 ans et Le coût supplémentaire est accordé à l’assuré qui poursuit son activité pendant qu’il remplit les conditions requises pour prendre sa retraite à plein taux. (exigences relatives à l’âge et au trimestre) un nombre de trimestres équivalent à 166. Pour les pensions qui entrent en vigueur depuis le 1er avril 2009, chaque trimestre supplémentaire cotisé augmentera votre rente de retraite de base de 1,25 %. La montée en floue des plans de service public a également existe, mais il est soumis à des règles spécifiques. Si cela vous concerne, nous vous invitons à nous contacter par téléphone, e-mail ou via le formulaire de contact en ligne sur le site pour préciser votre demande.

A découvrir également : Quels services pour les personnes agées ?

Qu’est-ce que la coupe de cheveux ?

Vous pouvez mettre fin à votre retraite une fois que vous aurez atteint l’âge légal de la retraite. Toutefois, si vous ne répondez pas aux exigences relatives aux trimestres pour être admissible au plein taux, votre retraite de base fera l’objet d’un rabais. En fonction de votre année de naissance, il est appliqué au taux plein de 50 % d’un coefficient de réduction par trimestre manquant, jusqu’à une limite de 20 trimestres. Ces coefficients de réduction sont résumés dans le tableau suivant :

COEFFICIENTS DE MINORATION SELON L’ANNÉE DE NAISSANCE
Année de naissance Coefficient de minoration par trimestre manquant
1951 0,75
1952 0,6875
1953 et après 0,625

Pour déterminer le nombre de trimestres manquants à prendre en compte, deux options s’offrent à vous : À partir de la date de départ choisie, nous calculons le nombre de trimestres manquants :

A lire en complément : Comment organiser un renouvellement de vœux ?

— Avant d’atteindre le nombre de trimestres pour bénéficier du plein tarif (entre 150 et 172 selon votre année de naissance) ; — Avant d’avoir atteint l’âge de bénéficier du plein taux automatique (entre 65 et 67 ans selon votre année de naissance).

Exemple : Jacques est né le 1er avril 1957 et bénéficie de 147 trimestres validés fin 2017. (Rappel sur le conditions de départ pour les personnes nées en 1957 et pour un taux plein à l’âge légal : 62 ans et 166 trimestres validés/Âge du taux automatique complet : 67 ans) Il souhaite prendre sa retraite le 1er avril 2019 à l’âge de 62 ans. À la date d’entrée en vigueur de sa pension (1er avril 2019), il bénéficiera de 152 trimestres (148 trimestres 4 trimestres en 2018 1 trimestre en 2019). Option 1 : Il lui manque 14 trimestres pour bénéficier du plein taux avec 166 trimestres (166 — 152) Option 2 : Il lui manque 5 ans de cotisations pour atteindre l’âge du plein taux automatique (67 ans), à raison de 4 trimestres par an, il lui manque donc 20 trimestres. L’option 1 sera utilisée pour déterminer le nombre de trimestres manquants. La pension ne sera donc pas versée au taux plein de 50 %, mais à un taux réduit de 41,25 %.

Bon à savoir

Il faut savoir que, lorsque votre rente est à rabais, elle est doublement affectée si vous n’avez pas atteint l’âge du taux automatique complet (65 à 67 ans). En effet, c’est appliqué :

— Le taux moins en fonction du nombre de trimestres manquants (voir ci-dessus) — Un coefficient de proratisation du nombre de trimestres validés par rapport au nombre de trimestres que vous auriez dû cotiser pour bénéficier du plein taux.

Exemple de calcul de la rente de retraite Avec l’exemple de Jacques et en tenant compte d’un salaire annuel moyen de 28 000€ (calculé sur les 25 meilleures années de la personne concernée), le calcul de sa retraite de base est le suivant : 28 000 X 41,25 % X = 10 575,90€ La retraite de base de Jacques s’élèvera donc à 10575,90€ bruts par an. S’il avait liquidé sa retraite à plein taux avec 166 trimestres, sa pension de base se serait élevée à 14 000 euros bruts par an.

N’hésitez pas à nous contacter pour étudier ensemble votre situation personnelle et vous aider à faire le point sur le meilleur moment pour prendre votre retraite.

Catégories de l'article :
Loisirs
Show Buttons
Hide Buttons